/ / /

paysage.jpg

 

Récit de notre premier voyage ensemble sur nos toutes nouvelles GS

 

Zaventem, le 23 décembre 2006, rendez-vous chez Contigo avec Mahomet, un marocain «Bruxellois» qui emmènera nos motos jusqu’à Marrakech.


Mohamed.jpg 

Une seule appréhension : Va-t-on retrouver nos motos...

 

Marrakech, le 2 janvier 2007
Départ de Paris, direction Marrakech pour récupérer nos motos. Heureuse surprise, notre ami nous attendait. Nous sommes montés à l’arrière et ne pouvions cacher notre joie d’être là-bas à l’aube du grand départ.

Le voyage devait initialement nous emmener aux Dunes de Merzouga en passant par Ouarzazate et les gorges de Dades, ensuite retour vers Marrakech par le sud via Zagora.

Après une bonne nuit, rendez-vous au pied de l’hôtel, dernier réglage du GPS et attelage des valises arrières.


Maroc2007-1899S.jpg 

Nous sortons de Marrakech et roulons 20 km jusqu’aux premières pistes.




Bonheur intégral !

 

Cette fin de journée sera marquée par la grosse panne du voyage ! La suspension arrière de Stef nous a lâchée. L’huile s’écoule et la moto n’est amortie que par son ressort. Impossible de rouler sur les pistes.

 Nous rejoignons notre hôtel à Ouarzazate vers 19h, fatigués par cette première journée avec une question en tête : comment réparer ?

Maroc2007 1886

Lendemain après un démontage de la pièce cassée, nous nous sommes très vite rendu compte que l'amortisseur n’était pas réparable.

 

Maroc2007-1884.jpg



Si nous ne voulions pas renoncer à notre voyage après 24h, le seul moyen était de rapatrier la pièce défectueuse de Belgique. Cette idée implique 3 problématiques :

-      trouver la pièce disponible.

-      trouver une personne débrouillarde et d'accord de faire un aller-retour Bxl-Marrakech.

-      trouver un vol aller-retour pour le lendemain.

 

Après une journée complète au téléphone et sur Internet, Stéphane a répondu aux 3 questions :

La pièce allait être démontée sur la GS de démonstration chez Faignoy à Waterloo.  C’est Françoise qui a répondu présente à notre appel : elle devra transiter par Paris pour arriver le lendemain vers midi à Marrakech et repartir le surlendemain après une nuit sur place. Nous l’en remercions encore !

Je me mis en route vers 8h du matin direction Marrakech ce qui représente environ 200 km par le col routier du Tichka.


Maroc2007 1927b


Après 3h30 de route, j‘arrive à l’aéroport. - Espérons que la douane ne se fasse pas de zèle... ils n’aiment pas trop les pièces mécaniques qui rentrent au pays sans contrôle.... Après 20 minutes, Françoise est apparue avec un sourire jusqu’aux oreilles, bien consciente du risque qu’elle avait prit ...

 Nous n’aurons passé que 2 heures ensemble, il était indispensable de repasser le col avant la nuit. J’étais de retour à Ouarzazate vers 19h, exténué mais avec notre pièce de rechange. Merci mon amour !

 Nous nous réveillons à l’aube du quatrième jour. Après un rapide déjeuner, remontage de l’amortisseur et 30 minutes plus tard nous sommes fin près à partir.
Maroc2007-1898-2.jpg
 

Notre hôte, Jean-Pierre, un français installé au Maroc depuis bien longtemps a retracé avec nous notre itinéraire. Il restait 3 jours d’aventure. Nous avions prévu de quitter Ourazazate par le nord et l’est et rejoindre les gorges de Dades par la piste. Le deuxième jour, direction plein sud pour rejoindre Zagora via de Jbel Sarho

 



Maroc2007-1944.jpg

Le dernier jour nous servira à rallier Marrakech par un itinéraire encore à définir.


Nous voilà en route : ces premiers kilomètres avaient une saveur toute particulière et intense tellement nous étions contents d’avoir pu repartir.

Arrivée le soir dans un hôtel tenu par un Belge dans les gorges de Dades. Moins typique que chez Jean-Pierre mais très confortable.

 Maroc2007-1999.jpg

Nous quittons le matin vers 7h, -2 degrés au thermomètre et une grosse étape  de montagne devant nous.

 Ravitaillement à Boulmane-Dades avant le passage du col, nous ne verrons plus de pompe avant Zagora.

 

Maroc2007 1907 3 2


Etape magnifique avec une ascension côté nord dans la neige et descente au sud. La GS s’est montrée agile comme à son habitude.

 Maroc2007-1954.jpg

A l’occasion d’une pose à la fin de la descente, heureux que les passages difficiles soient derrières nous, l’incroyable se produit... la suspension de Stef relâche ou plutôt la nouvelle suspension connaît le même problème !

Une malchance incroyable et l’espace de 10 minutes déceptions et colères indescriptibles.

Cette nouvelle avarie nous a obligés une nouvelle fois à revoir notre itinéraire et hypothéquer notre dernière étape.

Initialement nous devions faire étape à Zagora dans le sud, après quelques réflexions, nous décidons de faire route vers Marrakech via le goudron. Etape à Ait Ben Addou en bon «toutou»

Cette ville se présente comme un ensemble de bâtiments de terre entourés de murailles. Cet endroit magnifique est inscrit sur la liste du patrimoine mondial de l'UNESCO depuis 1987.


Maroc2007-1974-2.jpg 

Ceci clôture notre voyage sur les pistes marocaines. Nous sommes rentrés par la route vers Marrakech avant de retrouver notre Mahomet et  reprendre l’avion vers Paris avec la certitude que nous reviendrons....

Partager cette page

Repost 0
Publié par